Vos droits doivent être reconnus, vos revendications entendues et défendues

Publié le 9 Mai 2017

 

FO alerte la Direction sur le mal-être d’un certain nombre d’agents concernés, pour certains par des changements de lieux de travail et/ou pour d’autres par une réorganisation et un volume de travail qui s’intensifie.

FO demande plus de concertation, de rencontres et surtout beaucoup plus d’écoute de la part de l’encadrement vis-à-vis des agents concernés par  les modifications de postes ou missions.

Nous constatons que la Direction a du mal à entendre notre discours car elle minimise la situation, cela ne peut conduire qu’à une impasse. Le médecin du travail reçoit actuellement un certain nombre d’agents en situation professionnelle difficile.                                                                                                                                           

FO demande des espaces de dialogues au sein des services dans lesquels les remarques, les propositions faites par les agents soient réellement prises en compte, non pas comme des critiques systématiques stériles mais des suggestions constructives qui méritent écoute et considération. Pourquoi avoir mis des groupes de travail en place ?

La relation intransitive Direction/Agents engendre une perte progressive de confiance, de motivation et d’efficacité au sein de certains services (motivation et efficacité reconnues par les Elus et la Direction pendant de nombreuses années).

FO Alerte sur le sentiment d’injustice et des différences de traitement entre les agents d’un même service (niveau d’information différencié, attribution de missions, changement d’espace de travail, considération)

FO demande la mise en place d’un service « Santé au travail » intégrant un poste d’assistante sociale.

FO demande l’intervention d’un cabinet d’experts indépendants agréé par le ministère du travail afin de proposer une analyse sur la réorganisation de la collectivité et d’indiquer les risques psycho-sociaux qui peuvent  en découler.

FO demande un accompagnement financier pérenne pour les agents qui subissent un déplacement imposé.

FO demande pour le Personnel déplacé, l’intégration du temps de trajet dans son temps de travail (demande antérieure et renouvelée le 24 février 2017)

 

Vos droits doivent être reconnus, vos revendications entendues et défendues

Rédigé par FO CA3B

Repost 0
Commenter cet article